Entretien d’embauche dans la petite enfance :
10 questions à poser aux candidats

Par Manon Lebert

Publication : 13/02/2024 – 6 minutes de lecture


L’étape de présélection est faite ? Vous pouvez maintenant passer à l’entretien d’embauche. Projet professionnel, personnalité du candidat, motivations : en quelques minutes vous devrez récolter les bonnes informations pour sélectionner le candidat idéal pour votre équipe.  


Comment mener un entretien d’embauche pour un poste en crèche et quelles sont les questions essentielles à poser ? 


Chez Loopio Recrutement, le cabinet de recrutement des professionnels de la petite enfance, nous accompagnons de nombreux gestionnaires de crèche dans leurs processus de recrutement.


Dans ce guide, nous vous donnons les clés pour mener l’entretien d’embauche et trouver les professionnels qui correspondent à votre crèche.


Sommaire :

Avant de débuter l’entretien d’embauche

Les 10 questions à poser aux candidats

1 – Quel est votre parcours et quelles sont vos expériences ?

2 – Pourquoi avez-vous postulé à notre offre d’emploi ? 

3 – Qu’est-ce qui vous plaît dans l’accompagnement de l’enfant ?

4 – Citez une action que vous avez mise en place auprès des enfants et qui a été une réussite.

5 – Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ? Le moins ?

6 – Quels sont vos meilleurs atouts pour ce poste ? Et vos points d’amélioration ?

7 – Qu’est-ce qui est important pour vous dans le travail en équipe ? 

8 – Qu’attendez-vous de votre manager ? 

9 – Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ?

10 – Quels sont vos critères de sélection pour votre prochain poste ? 

Clôturer l’entretien d’embauche 


Avant de débuter l’entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est un moment stressant. Un candidat à qui l’on prête attention se sent plus à l’aise, il se livre plus facilement à vous. 


Pour retirer le meilleur de cet échange, assurez-vous qu’il soit dans de bonnes conditions : 

  • Choisir un espace calme et confidentiel : éviter les salles bruyantes et lieux de passage.
  • Prévoir une installation confortable en face à face. 
  • Retirer les sources de distraction : écran d’ordinateur, notifications des téléphones…
  • Proposer un verre d’eau au candidat à son arrivée.

Vous représentez l’entreprise aux yeux du candidat, créez une ambiance agréable, à votre image. 


L’expérience candidat est déterminante pour qu’il se projette dans un environnement de travail agréable et bienveillant. Faites-lui ressentir cela dès le premier contact. 
Plus la barrière tombe rapidement, plus vous gagnez du temps pour aller à l’essentiel.

entretien embauche question


Les 10 questions à poser aux candidats

Pour mener l’entretien, n’oubliez pas d’être dans l’échange.


Exploitez les informations données par le candidat, rebondissez, demandez des précisions et approfondissez les points essentiels pour vous. Cet échange sera plus riche et plus fluide qu’un interrogatoire.


Votre objectif est de ressortir de l’entretien avec les idées claires et avec toutes les informations dont vous avez besoin. La liste de questions suivante pourra vous y aider.

question entretien embauche recrutement


1 – Quel est votre parcours et quelles sont vos expériences ?

La majorité des entretiens débute par cette question, et pour cause, c’est une bonne entrée en matière. Grâce à cette question ouverte, vous laissez la parole au candidat. 


Dès les premières minutes de l’entretien, cela vous donne des informations sur la capacité du candidat à communiquer, à structurer sa pensée et à synthétiser


Les éléments que le candidat vous transmet en réponse à cette question sont très intéressants. Ils vous informent sur ce qui est important à ses yeux. Ils vous permettent de retracer son parcours en lien avec les premières données que vous aviez sur son CV et sa lettre de motivation. 


Vous pourrez ensuite rebondir sur les éléments qu’il vous donne et lui demander de développer son argumentation.

Attention, ne vous braquez pas. L’entretien d’embauche n’est pas un exercice facile, certains candidats ont besoin d’un peu de temps pour se sentir à l’aise et faire baisser le stress.


2 – Pourquoi avez-vous postulé à notre offre d’emploi ?

Le candidat vous explique ce qui l’a attiré dans votre offre d’emploi. Vous avez ainsi plus d’éléments sur ses critères de recherche.


Est-ce qu’il parle d’abord des missions, de la localisation de la structure, des conditions de travail, du salaire ou des avantages salariés ? 


Cela vous permet ensuite d’entamer une discussion sur les missions du poste. Vous précisez les compétences attendues et les mettez en relation avec ses expériences.


De plus, aujourd’hui de nombreuses offres d’emploi sont disponibles dans le secteur de la petite enfance mais chaque crèche a son mode de fonctionnement et son projet pédagogique. 


La réponse à cette question vous permettra de savoir si le candidat s’est renseigné sur l’entreprise et sur la crèche concernée. Ce sont de premiers signaux positifs en sa faveur, qui montrent son intérêt pour le poste, son implication et le sérieux de sa démarche.


3 – Qu’est-ce qui vous plaît dans l’accompagnement de l’enfant ?

Ensuite, vous rentrez dans le vif du sujet pour cerner ses motivations et son appétence pour le métier. Qu’est-ce qui l’intéresse vraiment dans l’accompagnement de l’enfant ? Il vous explique ce qui l’anime au quotidien. 


La réponse sera différente d’un candidat à l’autre (observer le développement de l’enfant, proposer des activités d’éveil, participer aux soins…). D’autres personnes parleront de la dimension relationnelle ou encore du travail d’accompagnement effectué avec les parents.


C’est également une manière de questionner son positionnement professionnel et sa capacité à accompagner l’enfant en collectivité.  

recrutement en crèche entretiens d'embauche


4 – Citez une action que vous avez mise en place auprès des enfants et qui a été une réussite.

L’objectif ici est de creuser les connaissances, les compétences du candidat et son positionnement professionnel afin de savoir s’il correspond au projet mis en place dans votre structure.


Pour qu’il s’épanouisse dans son travail, ses valeurs et sa vision de l’accompagnement de l’enfant devront être alignés.


N’hésitez pas à aller plus loin et à lui demander : quelles sont les pratiques pédagogiques qui ont du sens pour lui ? Est-ce qu’il s’inspire de la pédagogie Montessori, Pikler-Loczy ou encore Reggio Emilia.


Le but n’est pas de mettre le candidat en difficulté. S’il bloque et ne trouve pas de réponse à cette question, n’hésitez pas à reformuler votre demande.


5 – Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ? Le moins ?

Les missions peuvent varier suivant le type de structure.


Par exemple, en micro-crèche il n’y a pas systématiquement d’agent d’entretien et de cuisinier. L’équipe doit donc assurer des tâches telles que le ménage, l’entretien du linge ou le réchauffage des repas.


Une éducatrice de jeunes enfants pourra avoir plus ou moins de responsabilités et aura une mission de continuité de direction dans certaines crèches. 


Avec cette question, vous venez chercher les limites du candidat. Vous devez vous assurer que le poste correspond bien à sa recherche. Ces données vous permettent d’augmenter vos chances de recruter le bon candidat. 


L’enjeu est grand car un professionnel bien dans son poste sera plus investi et restera plus longtemps au sein de votre entreprise. Ainsi, vous limitez le turn-over


6 – Quels sont vos meilleurs atouts pour ce poste ? Et vos points d’amélioration ?

L’objectif du candidat est de se démarquer, d’être le meilleur pour obtenir le poste, il va vous montrer tout son potentiel et mettre en avant ses principales qualités.


N’hésitez pas à lui demander en quoi ses atouts vont lui permettre d’assurer ses missions et qu’est-ce qu’ils peuvent apporter au trio : enfant, parent, équipe. 


Les défauts sont, quant à eux, plus difficiles à trouver ou à exprimer. Les candidats n’aiment pas trop s’étaler sur ce sujet cependant ils sont révélateurs sur la capacité à s’auto-évaluer et à se remettre en question.


A la fin de l’échange, les réponses à ces questions doivent vous permettre de vous projeter et d’imaginer le professionnel dans diverses situations liées à son poste : auprès des enfants, en train d’échanger avec un parent mais aussi avec les autres professionnelles.


7 – Qu’est-ce qui est important pour vous dans le travail en équipe ? 

Dans un Établissement d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE), le travail d’équipe est fondamental pour le suivi, la continuité éducative et de soins des enfants accueillis.


Les candidats vous expliquent ce qu’ils recherchent et comment ils envisagent leur collaboration avec une équipe pluridisciplinaire.


De plus, travailler en crèche implique des situations de stress, de tension lorsque les émotions des enfants sont fortes mais aussi de la fatigue physique et psychique. Ce sont des situations qu’il faut savoir gérer sereinement, avec une communication adaptée : garder son calme, ne pas crier, savoir prendre du recul… 


8 – Qu’attendez-vous de votre manager ?

Quels sont les attentes et les besoins du candidat ?


Un candidat créatif et autonome aura besoin de liberté et de confiance de la part de son manager tandis qu’une personne jeune diplômée attendra un accompagnement dans ses missions. 


Vous évaluez la compatibilité avec le manager en poste pour faire le bon choix. Si le candidat est retenu, vous pourrez ainsi démarrer sur de bonnes bases.


9 – Pourquoi souhaitez-vous quitter votre poste actuel ?

Il s’agit d’une question intéressante à poser pour éviter de répéter un schéma qui ne fonctionne pas.


Est-ce que le départ est dû à des conditions de travail, au salaire ou à la situation géographique ? Auquel cas il faudra écarter ces sujets pour ne pas faire de mauvais choix.


Est-ce que cela est dû à des divergences pédagogiques ou des difficultés à travailler en équipe ?


Ces réponses entraînent d’autres questions pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné et qu’est-ce que le candidat envisage de mettre en place pour que cela ne se reproduise pas.


10 – Quels sont vos critères de sélection pour votre prochain poste ?

Une professionnelle qui recherche un emploi est très sollicitée par les gestionnaires de crèche.


Prenez en note ses critères de sélection, ils vous permettront de mettre en avant les avantages de votre poste afin de séduire le candidat. 


Clôturer l’entretien d’embauche

Après avoir vérifié que vous disposez de toutes les informations dont vous avez besoin pour faire un choix éclairé, demandez-lui s’il a des questions. Et validez les derniers éléments suivants :

  • Quelles sont ses prétentions salariales ?
  • A t-il un préavis à effectuer ? Combien de temps ? 
  • Est-il d’accord pour que vous preniez contact avec ses références ? N’oubliez pas de lui expliquer en quoi cela consiste et de le rassurer. 

Pour terminer, informez le candidat sur la suite du processus de recrutement. Donnez-lui un délai de réponse pour qu’il puisse se projeter qu’elle que soit l’issue que vous donnerez à sa candidature.  


Construire une équipe de professionnels de crèche est complexe car il faut prendre en compte de nombreux éléments : les missions, les motivations, la dynamique d’équipe… L’entretien d’embauche peut d’ores et déjà vous permettre de récolter de précieuses informations sur le projet professionnel du candidat pour faire le meilleur choix.


Vous souhaitez être accompagné pour faire un choix éclairé et recruter votre future équipe de crèche ? N’hésitez pas à nous contacter, nous répondons à toutes les questions en 24h.

Articles associés :

21 chiffre à connaître sur les crèches

Comment travailler en crèche sans diplôme ?

Manon Lebert