Directrice de crèche : la fiche métier

Par Manon Lebert

Publication : 04/12/2023 – 6 minutes de lecture



230 0001 emplois potentiels seront disponibles dans le secteur de la petite enfance en 2025. La directrice de crèche ayant un poste clé dans la gestion d’une structure d’accueil, on peut dire que l’augmentation du nombre de places va renforcer la demande sur ce type de poste. 


Dans cette fiche métier, nous vous expliquons tout sur le métier de directrice de crèche. Dans quels lieux où vous pouvez exercer ? Quelles sont les missions associées au poste de directrice de crèche ? Quels diplômes sont exigés ? Quel est le salaire et quelles sont les évolutions possibles ?

Notre cabinet de recrutement des professionnels de la petite enfance accompagne de nombreuses directrices de crèche dans leurs recherches. Chez Loopio Recrutement, loin de se contenter de vous trouver un emploi, nous faisons appel à notre réseau pour trouver le poste qui répond à tous vos critères. 


Découvrez notre guide détaillé du métier de directrice de crèche avec les réponses à toutes les questions que vous vous posez.


Sommaire :


Qu’est-ce qu’une directrice de crèche ? Définition et explications

Les lieux où exercer en tant que directrice d’EAJE

Quelles sont les missions d’une directrice de crèche ?

Accompagner l’enfant et sa famille

Recruter et accompagner l’équipe

Sécuriser l’accueil des enfants

Assurer la gestion de la crèche

Quels diplômes faut-il avoir pour être directrice de crèche ?

Quelles compétences doit avoir une directrice de crèche ?

Quel est le salaire d’une directrice de crèche ?

Les évolutions possibles


Qu’est-ce qu’une directrice de crèche ? Définition et explications

Le terme de directrice ou de directeur de crèche est un terme générique. On parle plus communément de directrice de crèche pour désigner la responsable d’une catégorie de structure : les Établissement d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE). 


La directrice de crèche peut être en réalité directrice de multi-accueil, directrice de crèche familiale ou encore de crèche parentale. Une responsable de micro-crèche, est quant à elle, désignée comme référente technique. Elle exerce les mêmes missions mais peut avoir plusieurs micro-crèches sous sa responsabilité.


Le point commun de toutes ces directrices, ce sont leurs missions. Elles représentent l’institution, assurent la gestion administrative et financière de la structure, managent les équipes et veillent à ce que les enfants et leurs familles soient accueillis dans les meilleures conditions.


Les lieux où exercer en tant que directrice d’EAJE

Une directrice d’EAJE peut exercer dans le domaine privé, le domaine public et le domaine associatif et dans différents types d’établissements :

  • Crèche: l’accueil des enfants est majoritairement régulier,
  • Multi-accueil : l’accueil des enfants est régulier et occasionnel,
  • Micro-crèche : la structure accueil jusqu’à 12 enfants simultanément,
  • Crèche parentale : crèche avec participation parentale,
  • Crèche familiale : crèche dans laquelle exercent des assistantes maternelles.


Quelles sont les missions d’une directrice de crèche ?

La directrice de crèche est le chef d’orchestre de la structure, elle organise la vie de la crèche et s’assure que toutes les conditions sont réunies pour que les enfants et leurs familles bénéficient d’un accueil de qualité. 


Concrètement, elle assure les tâches administratives et financières nécessaires au fonctionnement de l’établissement. Elle est garante de la mise en pratique du projet d’établissement, elle manage l’équipe accompagnante et construit avec elle un projet pédagogique adapté aux enfants.


Accompagner l’enfant et sa famille

La directrice de crèche a pour mission de garantir le bien-être et de favoriser le développement global de l’enfant. Grâce à ses connaissances, elle met à disposition des professionnelles du matériel adapté, accompagne leurs pratiques, garantit la sécurité et le suivi de la santé de chaque enfant.


Avec les parents, elle crée une relation basée sur la confiance. Elle écoute les familles, rassure les parents sur l’accompagnement de leur enfant, répond à leurs questions et à leurs inquiétudes. Parfois, elle occupe une position de tierce personne entre les parents et l’équipe pour fluidifier la communication. 


Recruter et accompagner l’équipe

La directrice de crèche est garante du taux d’encadrement appliqué dans sa structure. Elle organise les plannings dans le respect de la réglementation, elle recrute l’équipe accompagnante dont elle est la responsable hiérarchique et met en place un plan de formation permettant aux professionnelles d’évoluer en compétences.


Que ce soit en crèche, multi-accueil ou encore en micro-crèche, l’équipe est pluridisciplinaire. Les profils sont donc variés : auxiliaire petite enfance, auxiliaire de puériculture, agent d’entretien, agent polyvalent, cuisiner, éducatrice de jeunes enfants…


Cette diversité des profils professionnels demande à la directrice de s’adapter à chacun en fonction de ses compétences et de son parcours. Elle doit apporter un cadre de travail clair et structuré. Elle est autant capable de se remettre en question que de recadrer son équipe.


Sécuriser l’accueil des enfants

La directrice de crèche s’assure de la mise en place des protocoles de santé, de sécurité et d’hygiène réglementaires indispensables pour accueillir de jeunes enfants en structure collective.


Elle les construit en collaboration avec le gestionnaire, la coordinatrice, l’équipe et le référent santé et accueil inclusif. Étant garante des conditions d’accueil des enfants, elle s’assure que chaque professionnelle a pris connaissance de ces documents et les applique. 


Assurer la gestion de la crèche

La directrice d’EAJE a des missions de gestion administrative de la structure (constituer et tenir à jour le dossier administratif de chaque enfant accueilli, restauration…) et financière (achat de matériel, gestion des budgets…).


Ses missions sont plus ou moins étendues en fonction de l’organisation du gestionnaire de la crèche. En effet, le gestionnaire peut avoir un service dédié pour la facturation, la communication, le recrutement ou encore l’achat du matériel. 


Suivant le nombre d’enfants accueillis et l’organisation qui a été choisie par le gestionnaire, la directrice peut aussi avoir du temps d’accompagnement auprès des enfants.


La directrice de crèche utilise également les ressources territoriales existantes pour fournir un accompagnement complet à l’enfant et sa famille (centres de Protection Maternelle et Infantile, Caisse d’Allocations Familiales…).


Elle crée des partenariats avec les institutions environnantes (médiathèques, maisons de retraite…) et des prestataires extérieurs (psychomotriciens, animateurs, psychologues…) permettant de proposer des ateliers et animations variées aux enfants.


Quels diplômes faut-il avoir pour être directrice de crèche ?

Il existe de nombreuses manières de devenir directrice d’un EAJE au cours d’une carrière. Les diplômes qui permettent d’accéder directement à ces fonctions, qui sont aussi les plus représentés sont, le diplôme de puéricultrice et le diplôme d’état d’éducateur de jeunes enfants.


Le diplôme d’état de docteur en médecine permet également de devenir directeur ou directrice de crèche sans formation complémentaire, cependant il en existe peu en France sur ce poste.


La réglementation indique que ce métier peut également être exercé par une personne qui justifie de trois ans d’expérience dans des fonctions de directeur, directeur adjoint, responsable technique ou référent technique (à condition de disposer d’un diplôme d’auxiliaire de puériculture) dans un ou plusieurs établissements ou services d’accueil de jeunes enfants. 


En complément, cette même loi, donne accès à ce poste aux professionnelles suivants, à condition qu’ils soient complétés par une certification au moins de niveau 6 enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles :

  • Diplôme d’Etat de sage-femme,
  • Diplôme d’Etat d’infirmier,
  • Diplôme d’Etat d’assistant de service social,
  • Diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé,
  • Diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale et familiale,
  • Diplôme d’Etat de psychomotricien,
  • DESS ou d’un master II de psychologie,
  • Une personne ayant exercé comme instituteur ou professeur des écoles.

Au vu de la diversité des profils autorisés à occuper ce poste, il paraît essentiel de compléter correctement votre CV de directrice de crèche avec l’ensemble de votre parcours avant de répondre à une offre d’emploi. Votre lettre de motivation devra également ajouter des précisions sur votre parcours, vos éventuels choix de reconversion ainsi que vos souhaits d’évolution professionnelle.


Quelles compétences doit avoir une directrice de crèche ?

Les diplômes sont indispensables pour acquérir des connaissances sur l’accompagnement du jeune enfant : connaissances solides sur le développement du jeune enfant, connaissances du cadre réglementaire : droit du travail, droit de l’enfant et de la famille, cadre législatif encadrant les EAJE.


Mais pour exercer le métier de directrice de crèche où la relation humaine est centrale, il faut également avoir un certain nombre de compétences et qualités :

  • Écoute,
  • Communication,
  • Empathie,
  • Pédagogie,
  • Autonomie, 
  • Esprit d’analyse,
  • Organisation,
  • Anticipation,
  • Sens des priorités,
  • Vision globale,
  • Respect de la confidentialité.

Enfin, l’adaptabilité est importante, la directrice doit savoir passer d’une tâche à une autre rapidement car il s’agit d’un poste polyvalent. Elle doit être rigoureuse, étant très regardée par ses équipes, elle doit montrer l’exemple. Et elle doit être en capacité de fédérer son équipe autour du projet.


Quel est le salaire d’une directrice de crèche ?

Tout d’abord, le salaire d’une directrice de crèche varie en fonction de plusieurs critères :

  • L’expérience : débutante ou expérimentée.
  • Le type de structure choisi : fonction publique, établissement privé ou associatif.
  • Le nombre d’enfants accueillis.
  • Le secteur géographique où se trouve la structure : le salaire est plus élevé dans les grandes villes comme Paris et Lyon et dans les zones en tension où il y a beaucoup d’offres d’emploi pour les directrices de crèches mais peu de candidats.

Une directrice débutante dans ses fonctions gagne environ 2300€ brut mensuel dans le secteur privé, dans le secteur public son salaire tourne autour de 2500€ brut mensuel.


En Ile-de-France, secteur en tension, une directrice de crèche gagne entre 2500€ et 2700€ brut mensuel.


Pour une professionnelle expérimentée, le salaire peut aller jusqu’à 3800€ brut mensuel.


salaires métiers de la petite enfance crèches et EAJE


Du fait de ses responsabilités, la directrice de crèche a le salaire le plus élevé de la structure.


Les évolutions possibles

En fonction de ses diplômes et de ses intérêts, la directrice de crèche peut évoluer vers différents types de postes. Par exemple, elle peut s’orienter vers un poste de coordinatrice petite enfance ou encore d’enseignante dans un centre de formation.


Elle peut également passer un Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale (CAFERUIS) pour diriger un établissement ou service du champ de l’intervention sociale et de l’action médico-sociale.


directrice de crèche


Métier à responsabilités, le poste de directrice de crèche est exigeant mais tout aussi passionnant. Vous êtes dynamique, pédagogue et polyvalente ? Ce métier fascinant pourrait bien vous plaire.


Vous souhaitez évoluer professionnellement et prendre un poste de direction ? N’hésitez pas à nous contacter, nous vous accompagnerons dans votre recherche d’emploi.


Sources :

Articles associés :

Lettre de motivation directrice de crèche : nos conseils pour décrocher votre prochain poste

CV Directrice de crèche : nos 10 conseils et notre modèle gratuit
Offre d’emploi directrice de crèche : comment la décrypter ?

Manon Lebert